Ya pas de souci

Nous arrivons en Guadeloupe, le 8 juin après une autre journée de voile au près serré. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les termes du métier, cela signifie que le bateau remonte le vent avec 30 à 40 degrés d’angle par rapport à l’axe d’avant du bateau. Le voilier se trouve du même coup à pencher de 20 à 30 degrés, penchant même parfois de 45 degrés lorsqu’une vague nous frappe de côté. Imaginez que votre maison se fait brasser de la sorte et vous comprendrez pourquoi tout sur un voilier doit être sécurisé et attaché. Pourtant, nous sommes heureux de ne pas avoir à subir le bruit du moteur et de faire de la navigation économique et écologique. Même Charles y trouve matière à amusement; la banquette, normalement horizontale mais maintenant en pente, lui offre une glissoire parfaite. Mouillés à Deshaies en Guadeloupe, nous retrouvons les douanes faciles, les fromages et les vins à prix abordables et nous louons une voiture pour explorer l’île pendant deux jours. Nous découvrons la partie occidentale de l’île ou les cours d’eau sont abondants et Charles découvre le plaisir de lancer des cailloux au pied de magnifiques cascades.

Nous escaladons la Soufrière, notre 2e volcan du voyage, mais cette fois les nuages nous empêchent d’y voir quoi que ce soit au sommet.

DSC_0316

Le lendemain de notre escapade, nous quittons vers les Saintes, une série d’îles dont la pêche était la principale activité commerciale jusqu’à ce que le tourisme y prenne une grande ampleur. En arrivant sur place, nous faisons l’erreur d’oublier la ligne à pêche traînée derrière le bateau. Lorsque nous faisons un cercle pour attraper une bouée de mouillage, la ligne s’enroule autour de l’hélice. Le cutless bearing est endommagé, mais l’hélice tourne quand même bien et ne vibre pas. J’en suis quand même quitte pour une longue séance d’apnée avec mon couteau pour dérouler le tout. Comme diraient les gens du coin, ya pas de souci…

Après quelques jours à côtoyer les chèvres et visiter les anciennes fortifications françaises, nous quittons pour un autre pays du commonwealth, la Dominique.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s