Les matelots

Deux capitaines sur un même navire; est-ce vraiment possible?

Capitaine Catherine :

Fille de défis, je suis une fille passionnée! Vous pourriez le remarquer par tous les projets que j’entreprends sur la mer ou en randonnée à plus de 5500 mètres. Jeune, j’ai souvent navigué sur le magnifique fjord du Saguenay et des aventures de marins, j’en ai entendu à rendre la majorité des gens insomniaques, mais qui me berçait dans mes rêves les plus fous. En fait, devenir navigatrice, avez-je réellement le choix? Avant de naître, je participais déjà à des compétitions de voile sur un Élite 36 et, dès la saison suivante, je participais à ma manière à la course bien confinée au fond de la cale jusqu’à temps que je fasse mes classes et me hisse à titre d’équipière! Fille de parents complètement mordus de la voile, j’ai eu la chance d’obtenir leur soutien lors de mon apprentissage sur un optimiste, un byte puis à travers l’aventure que nous vivons actuellement!

Capitaine Olivier :

Adepte des voyages et de la randonnée en montagne et ayant peu d’expérience en voilier, il s’est tout de même lancé à pieds joints dans ce projet un peu fou de partir cette fois-ci en bateau découvrir le monde! Diplômé en physique à l’Université de Montréal, il espère que ses connaissances de la théorie de la relativité et de la mécanique quantique l’aideront à comprendre comment bien ajuster ses voiles et ne pas s’échouer sur un récif. Il a quand même fait ses devoirs et pris des cours de navigation, de réparation de fibre de verre, de mécanique diesel et d’électricité marine. Il a déjà fait ses preuves en terme de réparation de bateau, mais il a encore du galon à prendre pour ce qui est de la navigation.

Moussaillon Charles:

imageKTE01RWW
Petite sieste lors de la navigation suite à la mise à l’eau

Malgré son jeune âge, il a déjà toutes les qualités requises pour être un maître dans l’art de nettoyer le pont. Au dire de ses grands-mères, il est promis à un grand avenir (explorateur intergalactique sauveur de la race humaine).

 

Pour l’instant, sa petite taille lui permet de réaliser des travaux de mécanique et de fibre de verre dans des espaces restreints où les capitaines n’ont pas accès.

De plus, avant même de partir, il raconte à tous son envie incessante de nager avec des bébés dauphins, des bébés baleines, des bébés mouettes et des petits Némos. Bien entendu, il vous décrira ses aventures en cours d’expédition!

bébé charles
Charles qui nage avec des bébés dauphins (il en fait des choses à 2 mois!)

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s