ICW, quand tu nous tiens…

La dernière fois que nous nous sommes parlés, nous étions à Norfolk, Virginie, pour laisser passer de gros vents avant de nous avancer dans l’Intra-Coastal Waterway, ou ICW pour les intimes. ICW est un canal reliant de multiples lacs et rivières le long de la côte Est américaine. Il permet aux plaisanciers de se rendre du New Jersey jusqu’en Floride sans avoir à sortir dans l’océan Atlantique et à combattre le vent, les vagues et le courant du Gulf Stream qui y sont associés. Nous avons développé une relation spéciale avec ICW. Sur Facebook, on pourrait la qualifier de it’s complicated, ou encore in an open relationship. Au début, la balade à moteur jusqu’à l’Alligator River en Caroline du Nord nous semblait tranquille et relaxante. À la longue, le lourd trafic dans l’étroit canal a commencé à peser. Heureusement, ICW savait se racheter, il nous a offert un quai gratuit à Belhaven et une protection contre les forts vents causés par une tempête tropicale montée jusque là. Pour rajouter du piment à notre relation, la nuit fut quand même mouvementée; nous avons dû doubler les amarres et avancer le bateau avec les winches pour éviter que le dinghy ne se détruise sur le quai avec les rafales de 50 noeuds de vent. Le parcourt vers Beaufort, NC, fut agréable avec un arrêt éclair dans un marché de pêcheurs ou nous avons pu acheter de délicieuses crevettes et pétoncles fraîches, ainsi que de la viande d’alligator. Saviez-vous que Charles raffole de l’alligator? À Beaufort,  nous nous rendons dans un lieu paradisiaque remplis de tortues, de dauphins et de chevaux sauvages nommé Cape Lookout Bight. Toutefois, nous retournons plus rapidement que prévu à Beaufort en raison d’un problème de batteries. Nous installons donc une nouvelle paire de batteries 8D et nous décidons finalement de tromper ICW avec une autre; l’océan Atlantique. Pour nous convaincre, cette dernière nous offre des vents parfaits du Nord ainsi qu’un beau soleil. Une fois dans son lit, elle nous exhibe ses dauphins et ses tortues de mer. C’est la lune de miel. Par la suite, retour à la terre et l’ICW; Nous restons pris dans les hauts fonds en chemin vers Carolina Beach. Ceci nous convainc de poursuivre notre route par la mer à nouveau; un autre 24 heures de navigation dans l’Atlantique de Southport jusqu’à Charleston. Ici, l »Atlantique fait des siennes et nous envoie des rafales de vent si fortes que nous décidons d’abaisser les voiles pour la nuit et de poursuivre à moteur. Par ailleurs, nous découvrons les difficultés de la navigation de nuit avec un couvert nuageu, donc pratiquement sans lumière naturelle. Nous fonctionnons avec des quarts de 3 heures, en s’alternant tous les deux à la barre. Bien sûr, Charles interromp régulièrement les quarts et exerce notre flexibilité. Exténués après cette longue navigation sous le vent et les vagues, nous voici maintenant à Charleston pour y reprendre des forces et planifier le reste de notre route.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s